​De retour de la Caravane

Du 20 Novembre au 11 Décembre, le Secaar en tant que membre de la plateforme nationale de la convergence au Togo a participé à la 3ème édition de la caravane ouest africaine « Droit à la Terre, à l’eau et à l’agroécologie Paysanne : une lutte commune ».
Ayant pour thème général « Les communautés rurales se mobilisent pour une gouvernance inclusive et responsable des ressources naturelles », la caravane a fait escale dans 5 pays à savoir la Gambie, le Sénégal, Guinée-Bissau, Guinée et la Sierra-Leone où différentes activités ont été menées.
Organisée chaque deux ans par la convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau- Ouest Africaine (CGLTE-AO) qui est composée de plus 300 organisations notamment paysannes comprenant les agriculteur-trice-s, éleveur-euse-s et des ONG de l’espace CEDEAO, la caravane a pour objectif de : (i) sensibiliser la population des pays de l’Afrique de l’ouest sur l’accaparement des terres, de l’eau et des semences paysannes ainsi que les défis et enjeux liés à ces ressources ; (ii) mobiliser les organisations et mouvements sociaux de l’Afrique de l’ouest pour la construction d’un mouvement fort afin de valoir et sécuriser les droits des communautés et promouvoir l’agriculture familiale basée sur l’agroécologie paysanne et la souveraineté alimentaire.
L’édition de cette année a vu la participation des délégations de 14 pays (Togo, Benin, Ghana, Côte-D’ivoire, Burkina-Faso, Niger, Mali, Nigeria, Guinée-Bissau, Guinée-Conakry, Gambie, Sénégal, Mauritanie, Sierra-Leone). Des marches dans les rues ont été effectuées pour dire non aux accaparements de terres et oui à l’Agroécologie Paysanne. Une marche contre la COP26 est effectuée à Kolda (Sénégal) pour dire non au Crédit Carbone et aux fausses solutions pour le Climat.
Les semences paysannes, la gouvernance foncière et forestière étaient les thématiques centrales de cette caravane.
Des visites d’échanges ont été effectuées auprès des communautés rurales victimes d’accaparement de terres agricoles en Guinée-Bissau pour leur apporter des soutiens à continuer le plaidoyer auprès des autorités.
En termes de gouvernance forestière, les caravaniers-ières ont visité une forêt communautaire dans le village de Diallo-Counda au Sénégal qui est une initiative villageoise de sauvegarde des essences médicinales en voie de disparition.
Les paysan-ne-s et les acteur-trice-s du secteur semencier ont animé un forum populaire sur les moyens de préservation des semences paysannes et une séance d’échanges des semences entre paysan-anne-s a été organisée.
 A chaque étape de la caravane, les participant-e-s ont rencontré les autorités locales et nationales (Chefs d’Etat, Gouverneurs, Préfets, Maires) à qui l’on a remis le livret vert de la convergence qui est le document de plaidoyer contenant les propositions pour le droit à la terre à l’eau et aux semences paysannes.
En plus des autorités locales, les caravanier-ère-s ont rencontré deux Chefs d’États (Guinée-Bissau, Guinée Conakry) qui ont promis porter haut le plaidoyer auprès de leurs paires de la CEDEAO.
 La caravane a pris fin à Freetown (Sierra Léonne) par un atelier des représentant-e-s de l’Alliance Ouest africaine des Chefs coutumiers avec la participation des universitaires et de la coordination régionale de la CGLTE-AO. Il a  pour objectif de faire le point du plaidoyer sur le foncier en cours au niveau de la CEDEAO et de consolider les acquis. Le document de plaidoyer commun pour une gouvernance foncière responsable, inclusive et équitable en Afrique de l’ouest sécurisant les droits des communautés a été présenté.
A travers sa participation à cette caravane, le Secaar réaffirme son engagement à œuvrer auprès des organisations paires pour la protection des droits des populations et la promotion de l’agroécologie paysanne.

Toutes les actualités

Retrouver le Secaar sur Facebook

Le Secaar est un service chrétien travaillant avec un réseau de professionnels exerçant dans de nombreux domaines. Il s'agit d'ingénieurs agronomes et forestiers, de juristes, de théologiens, d'économistes, de comptables etc.

Compétent pour gérer des projets et les évaluer, mais aussi former et soutenir des individus ou des communautés, le Secaar a à cœur de rétablir l'Homme et la Création dans son intégrité.

Le Secaar est une association internationale présente en Afrique et en Europe. Forte de 19 membres et de plus de 15 ans d'expériences, elle est experte en développement global et durable. En savoir plus.